MENU
Météo des plages
Zarlor
Contacter un expert
Réservation en ligne
Choix du langage

Saint-Paul, le berceau de La Réunion

Saint-Paul 974

La ville de Saint-Paul est considérée comme la ville la la plus vaste de l’île. Elle abrite en son sein la station balnéaire de l’Ouest, Boucant Canot et  Saint-Gilles, avec les plus grandes plages de l'île, de l'Hermitage à la Saline-les-Bains.  

 

LA SAVANE DU CAP LAHOUSSAYE A LA SORTIE DE SAINT-PAUL ILE DE LA REUNION 974

 

Avec son climat tropical, il n’y a seulement que 40 jours de pluie par an. c'est la 3e plus grande commune de France par son étendue.


Comme La Possession, elle recouvre une partie du majestueux cirque de Mafate, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, et a l'un des plus beaux points de vue de l'île : le Maïdo.

Saint-Paul est  la baie du meilleur ancrage et le berceau du peuplement de l'île, ville labellisée "Ville d'art et d'histoire".
C'est ici que débarquèrent les premiers habitants de La Réunion.

 



 

 

Sa particularité : une forêt primaire, une savane et le plus grand lagon de l’île.

 

 

 

UN PEU D'HISTOIRE

 

Dès 1663, le premier noyau du peuplement permanent de la colonie se pose à Saint-Paul près de la grotte des Premiers Réunionnais. Il s’agit de Louis Payen, Pierre Pau, deux Français de Madagascar, accompagnés de dix domestiques issus de la Grande Ile parmi lesquels on dénombre trois femmes.

 

En 1665, Etienne Régnault, premier gouverneur de l’île, débarque à son tour, accompagné de vingt colons. Ils sont munis des ordres de la compagnie des Indes. Dès leur arrivée, ils commencent la culture intensive du blé, du riz, du tabac, de la vigne sur les contreforts de Savanna au lieu-dit «Vieux Saint-Paul». A cette époque, l’Etang est une extraordinaire réserve de nourriture. Il fait l’admiration des voyageurs de passage. Dans leurs textes, ils ne cessent de vanter les poissons argentés, les anguilles de la grosseur d’un bras ou encore les tortues…

 

En 1686, la population noire de Saint-Paul est forte de cinquante-sept hommes, vingt-sept femmes et vingt-quatre enfants et la population blanche pour sa part, se compose de cinquante-cinq hommes, trente-six femmes, et cent-dix enfants, soit un total de trois cent huit habitants. Les premiers colons sont français, hollandais, portugais, vénitiens ou encore métis portugais des Indes dont Françoise Chatelain surnommée «la Grand-mère de tous les Réunionnais».

 

En 1703, Saint-Paul compte trente à trente-cinq habitations et la majorité des cinq cents habitants que compte l’île y vit.

 

 

Saint-Paul aujourd'hui est labellisée Ville d'Art et d'Histoire depuis le 17 novembre 2011.

 

LES INCONTOURNABLES

VOUS AIMEREZ AUSSI...