MENU
Météo des plages
Zarlor
Contacter un expert
Réservation en ligne
Choix du langage

L'Étang Saint-Paul : un patrimoine naturel et historique pour La Réunion

Réserve Naturelle Nationale Etang de Saint-Paul Saint-Paul / Saint-Gilles Centre-ville 974
Réserve Naturelle Nationale Etang de Saint-Paul Saint-Paul / Saint-Gilles 974
Réserve Naturelle Nationale Etang de Saint-Paul Saint-Paul / Saint-Gilles 974
Voir toutes les photos
Voir toutes les photos
Réserve Naturelle Nationale Etang de Saint-Paul Saint-Paul / Saint-Gilles Centre-ville 974
Voir toutes les photos
Fermez les yeux et laissez-vous embarquer dans l'ambiance de l'Etang de Saint-Paul


UNE MAISON POUR DECOUVRIR L'ETANG DE SAINT-PAUL

 

Afin de découvrir l'Etang de Saint-Paul, la Réserve Naturelle Nationale et la Zone humide d'importance internationale Ramsar, un espace d'information et d'exposition a ouvert ses portes au public en 2019.  À la Maison de la Réserve, vous pourrez découvrir l'espace naturel protégé et les sentiers de randonnées, réserver l'une de nos visites guidées, ou encore louer votre vélo à assistance électrique.

La maison de la Réserve est ouverte au public du mardi au jeudi et le samedi de 8h30 à 12h00 et de 13h00 à 16h00. Le vendredi de 8h30 à 15h00. Il est fermé au public le dimanche et lundi.

Vous pouvez contacter l'équipe au 02 62 80 23 00, par courriel à accueil@reserve-etangsaintpaul.fr ou en message privé sur Facebook

 

UN PATRIMOINE NATUREL REMARQUABLE

 

L’Etang de Saint-Paul est notre oasis au cœur de la forêt semi-sèche de l’Ouest de La Réunion.

Plus grande zone humide littorale de l’archipel des Mascareignes, l’Etang de Saint-Paul a été classée en 2008, en Réserve Naturelle Nationale. Réservoir d’une biodiversité d’exception sur 485 hectares, l’Etang de Saint-Paul est devenu en 2019, la seule Zone Humide d’importance internationale Ramsar de La Réunion.  

 

L'Etang Saint-Paul ...ou comme on l'appelait à l'époque des premiers habitants, « le grand étang », a beaucoup changé depuis que l'homme s'y est installé. Après 350 ans de présence humaine, l'étang, autrefois entièrement en eau libre sur près de 130 hectares, a été au fil du temps atterri. Cet atterrissement est dû à la mise en valeur des terres au moment de la colonisation le long du Tour des Roches et dans les hauts de Saint-Paul sur la planèze du Grand Bénare.

 

Perle verte de l'Ouest, l'Etang préserve plus d'une vingtaine de sources situées le long du chemin du Tour des Roches, l'un des plus anciens chemins de l'île. Véritable sanctuaire de biodiversité avec des espèces endémiques et indigènes tels que les papangues, les hérons, poules d’eau, poissons et macrocrustacés et libellules, cette zone naturelle protégée se visite librement ou avec un agent du site.

 

Sur son versant coté mer, l'étang bordé d'une forêt de submangrove et de cocotiers, laisse place un large plan d'eau où différentes activités nautiques (kayak, paddle, pêche) peuvent s'y dérouler en autonomie.

 

Il est loin le temps où tout était permis au jardin d 'Eden, et malgré les blessures infligées à Dame Nature durant ces 3 siècles d'anthropisation, il flotte encore à l'Etang Saint-Paul un petit air de paradis.

 

Pour en savoir plus, le site de l’Etang de Saint-Paul – Réserve naturelle nationale et Zone humide d’importance internationale Ramsar

 

 

UN PATRIMOINE HISTORIQUE INCONTOURNABLE : LE TOUR DES ROCHES

 

 Tout commença entre 1646 et 1649, période pendant laquelle 12 hommes, mis à l'exil du Fort Dauphin de Madagascar, pour mutinerie, s'installèrent sur les pourtours de l'étang pour y fonder l'« Habitation des Français ». Ils seront ramenés sur Madagascar en 1649, à l'occasion de la 3e prise de possession de l'île, malgré leur réticence à quitter l'étang, qui selon leurs descriptions, s'apparente au jardin d'Eden.

Les eaux poissonneuses, les flamands roses, des dizaines d'espèces d'oiseaux, les tortues, les bœufs et cabris sauvages y ont élus domiciles et vont permettre aux premiers habitants de prospérer.

 

Rapidement les premiers Bourbonnais s'y installent pour cultiver le blé, le riz, le mil, la canne à sucre et les récoltes sont particulièrement abondantes. C’est ainsi la première zone de l’île à avoir été habitée en 1648. Des vestiges et monuments témoignent de la richesse patrimoniale comme la Poudrière, la Grande Maison de Savanna, ou encore le vieux moulin à eaux avec son bassin, dans lequel les habitants du quartier comme les touristes aiment s'y baigner pour son eau fraîche et limpide.

 

CONNAISSEZ-VOUS LA RAVINE ATHANASE ET SON HISTOIRE ?

 

En 1693, après « l'affaire Vauboulon », Bourbon se retrouve sans gouverneur.
À cette époque les habitations des Saint-Paulois se répartissent entre la zone des sables (actuel centre-ville) et le vieux Saint-Paul (chemin du Tour des Roches).
Ce quartier qui s'étend de Savannah à La Grande Fontaine était également surnommé le Fond jardin. Le lieu est en effet idéal pour y implanter des cultures vivrières car l'eau y est présente toute l'année au bord de l'étang.

 

Pendant la saison des pluies, celui-ci est alimenté par de nombreuses ravines engorgées dans les roches de l'impressionnante falaise soutenant le quartier de Bellemène.

 

Une de ces ravines porte (comme souvent) le nom du premier propriétaire des lieux, Athanase.

 

On la retrouve au croisement entre le chemin du Tour des Roches et celui de l'Erythrine.
En 1693, Athanase Touchard était le président du Conseil de Bourbon, car en l'absence de gouverneur, les habitants désignèrent 6 représentants parmi les plus anciens résidents de l'île.

 

On retient de cette époque l'expression « faire compère Athanase » qui signifiait donner un avis éclairé.

 

 

Entrée Nord de Saint-Paul
97460 Saint-Paul / Saint-Gilles
tél. : 02 62 70 28 88

LES INCONTOURNABLES

VOUS AIMEREZ AUSSI...