MENU
Météo des plages
Zarlor
Carnet de séjour
Contacter un expert
Réservation en ligne
Traduction
English
Deutch

PORTRAIT DE DOUDOU, PERSONNAGE EMBLÉMATIQUE DU MAÏDO

PORTRAIT DE DOUDOU, PERSONNAGE EMBLÉMATIQUE DU MAÏDO
PORTRAIT :  DOUDOU, PERSONNAGE EMBLÉMATIQUE DU MAÏDO 974
PORTRAIT :  DOUDOU, PERSONNAGE EMBLÉMATIQUE DU MAÏDO 974
Voir toutes les photos
Voir toutes les photos
PORTRAIT DE DOUDOU, PERSONNAGE EMBLÉMATIQUE DU MAÏDO
Voir toutes les photos
01 juillet 2021

 

Figure emblématique de La Réunion et plus particulièrement des hauts de l’ouest, Doudou est surtout connu pour son restaurant niché sur la route du Maïdo : une institution ! Mais ce Réunionnais, généreux et bavard, fier de ses traditions et de son terroir, à bien plus d’une corde à son arc.

 

À la fois cuisinier, chanteur à ses heures, président de l’association « Maïdo nous lé la », le grand gaillard au sourire timide distille sa joie de vivre et sa bonne humeur partout où il passe. 

 

Nous le rencontrons à 2200 mètres d’altitude dans sa petite gargote du Maïdo où il sert des riz chauffés tout au long de la journée afin d’aider les plus défavorisés.

 

De Grand-Bois au Maïdo, en passant par les quartiers nord de Marseille, retour sur le parcours d’une personnalité incontournable de La Réunion. 

 

 

Doudou, le célèbre chef cuistot du Maïdo

 

Dès que l’on évoque le nom de Doudou à La Réunion, on pense immédiatement à sa table de La Petite France. Et pour cause, le Réunionnais a réussi à créer une vraie institution avec son restaurant de spécialités créoles éponyme : Chez Doudou.

 

Ce fils de restauratrice originaire de Grand Bois et qui a grandi dans les quartiers nord de Marseille, tombe très tôt dans la marmite (créole). Il trouve vite sa vocation pour la cuisine grâce au chef Denis Baret qui le prend sous son aile. Dans sa jeunesse il côtoie les fourneaux de plusieurs établissements de La Réunion avant d’ouvrir son restaurant. 

 

« L’histoire a commencé avec un gâteau patate au bord de la route. » se souvient le bourreau de travail parti de rien. À l’époque où la route du Maïdo n’est pas encore développée, il prépare des pâtisseries péi qu’il vend devant sa case de la Petite France : l’engouement est immédiat ! Puis, de fil en aiguille au début des années 90, il ouvre son restaurant Chez Doudou.

 

Grâce à sa cuisine généreuse au reflet de sa personnalité, l’adresse devient vite une étape incontournable pour les Réunionnais et touristes qui empruntent, chaque jour, la route du Maïdo. Une guitare à la main, la marmite dans l’autre, le rassembleur ambiance et régale ses clients avec ses spécialités créoles, sa musique et sa bonne humeur.

 

Après plus de 20 ans aux fourneaux de son resto, le célèbre cuistot des hauts passe le relais à sa fille pour se dédier aux plus démunis. Depuis 4 ans maintenant, Anaïs perpétue avec brio la tradition de la cuisine réunionnaise :« Honnêtement l’élève a dépassé le maître. », nous dit-il fièrement.

 

Mais, l’inventeur du Rougail des Hauts (un mélange de saucisses, boucané et zandouilles, une spécialité qui a fait la réputation de son restaurant) n’est jamais bien loin de sa marmite…

 

 

Un gardien du patrimoine culinaire réunionnais

 

Un petit container en bois, quelques tables de pique-nique, des images en noir et blanc de La Réunion lontan… Depuis 4 années maintenant, Doudou a pris de l’altitude pour installer un lieu de convivialité au sommet du Maïdo. Ici les mots d’ordre sont : simplicité, authenticité et partage. « Mon petit coin de paradis » comme il aime à l’appeler.  

 

Que ce soit dans son restaurant ou aujourd’hui dans la gargote de son association Maïdo Nou lé la, le cuistot âgé de 54 ans met un point d’honneur à conserver les traditions réunionnaises. Alors pas question pour lui de servir des viennoiseries aux randonneurs, cyclistes, ou motards venus reposer leurs mollets et recharger les batteries.  

 

Emmitouflé sous son polaire avec un bonnet de l’OM sur la tête, Doudou dorlote tous ceux qui passent la porte de sa gargote à coup de riz chauffé, tisane de mémé ou café grillé, ravi de proposer aux visiteurs un vrai petit-déjeuner traditionnel. « Parfois, les gens veulent des pains au chocolat ou des croissants, je leur explique que notre culture ce n’est pas ça. Avant d’aller au champ, on mangeait un riz chauffé pour avoir de la force. ». 

 

Dans sa petite cahute, on trouve également des produits d’artisans locaux comme du miel, du rhum arrangé, des huiles essentielles et même les propres créations de Doudou tel que le « secret du chef ». Le cuisinier a aussi imaginé des produits originaux à base de géranium (dont les visiteurs raffolent) pour ne pas que cette plante emblématique de La Réunion tombe dans l’oubli. Sa façon à lui de mettre en avant les multiples savoir-faire réunionnais et de sauvegarder le patrimoine culinaire de son île.

 

 

L’homme au grand cœur 

 

Dans ce lieu de convivialité haut perché, on partage un bon moment avec Doudou ou ses bénévoles, tout en contribuant à une belle cause. 

 

En effet, l’argent récolté sert à financer des actions menées par l’association « Maido Nou Lé La » que Doudou a créé en 2012 pour venir en aide aux plus démunis : fournir du bois de chauffage, distribuer du linge ou des repas, participer à l’aménagement ou la rénovation de cases… Des petits gestes pourtant plein de sens.

 

Depuis son adolescence dans les quartiers nord de Marseille, jusqu’à aujourd’hui, le nounours tout sourire marqué par une enfance difficile a passé sa vie à aider les autres. Durant sa carrière il utilise la cuisine comme lien social et accompagne les jeunes à sortir de la délinquance en leur apprenant un travail. “J’ai toujours eu besoin d’aider afin que les jeunes ne subissent pas ce dont moi j’ai manqué.” Doudou est ainsi le mentor de nombreux Réunionnais.


Alors, la prochaine fois, lorsque vous irez contempler l’un des plus beaux points de vue de l’île, randonner au Grand Bénare ou à Mafate, ne manquez pas de faire un petit coucou à Doudou et surtout n’attaquez pas la descente avant d’avoir goûté à son célèbre riz chauffé.

DÉCOUVREZ TOUS LES RESTAURANTS, DISTILLERIES, ACTIVITÉS DU MAIDO ICI

 

Texte et photos : Roxane B @ Happeï / Office de Tourisme de l'Ouest - Non libre de droit