MENU
Météo des plages
Zarlor
Carnet de séjour
Contacter un expert
Réservation en ligne
Traduction
English
Deutch

LES CIRQUES DE LA RÉUNION

CIRQUE REUNION 974
LES CIRQUES DE LA RÉUNION 974
LES CIRQUES DE LA RÉUNION 974
Voir toutes les photos
Voir toutes les photos
CIRQUE REUNION 974
Voir toutes les photos
01 juillet 2022

Parmi les plus beaux sites naturels que compte La Réunion, Mafate, Cilaos et Salazie figurent en bonne position.

 

Terre promise et paradis des randonneurs, les Cirques tiennent toutes leurs promesses de dépaysement, de changement d'air et de sensations intenses. Véritable théâtres des points de vue spectaculaires et des scènes de tranquillité absolue, ils sont pourtant la résultante complexe de l'existence colérique du Piton des Neiges.

 

Lui qui trône aujourd'hui, rongé par l'érosion, à la conjonction des 3 Cirques, dominait avant leur création l'Océan du haut de ses 4 000 mètres. Les différents effondrements de son sommet ajoutés à l'érosion pluviale intense ont finalement eu raison de son immense bouclier, dont les restes dessinent aujourd'hui les pentes de l'Ouest et les 2/3 de l'île.

 

Cette érosion fut régulièrement contrariée par l'insistance du Piton des Neiges à combler ses fractures béantes. Ainsi des quantités de lave colossales s'épanchèrent et remplirent les cirques de La Réunion, avant que l'érosion ne disent finalement son dernier mot.

 

 

Cette dernière a pourtant marqué le pas face au 4ème Cirque. Le Cirque des Marsouins, où se trouve la forêt de Bélouve, a été comblé par une des dernières coulées, très denses, du Piton des Neiges.

Il est pour cette raison peu discernable en comparaison avec les 3 autres.

 

Il y a environ 12 000 ans, le grand colosse s'endormit et laissa son petit frère le Piton de la Fournaise prendre sa suite. Les colères géologiques s'atténuèrent, mais bientôt les cirques devinrent cette fois le théâtre de drames humains.

 

L'arrivée d'hommes qui en asservissaient d'autres, ouvrit un nouveau chapitre à l'Histoire de notre île.

 

 

Fuyant l'oppression, les esclaves malgaches, devenus marrons, prirent ces enclaves au cœur des montagnes comme refuges, qu'ils baptisèrent Mafate (celui qui tue), Salazie ( le bon campement) et Cilaos (Le lieu qu'on ne quitte pas).

 

La guerre fut longue entre le Royaume de l'intérieur et les colons du littoral.

 

Mais aujourd'hui, après 360 ans de peuplement, notre île apaisée célèbre en son cœur balafré, La Réunion des peuples émerveillés.