MENU
Météo des plages
Zarlor
Carnet de séjour
Contacter un expert
Réservation en ligne
Traduction
English
Deutch

MAFATE LES EAUX

MAFATE LES EAUX REUNION 974

Une porte s'ouvre sur Mafate, au lieu dit du même nom et à la croisée des chemins, à moitié caché par la végétation, un panneau d'une autre époque désigne un itinéraire oublié.

 

Le C.D.2 (Chemin Départemental 2), créé sous l'impulsion du gouverneur Hubert Delisle, après qu'on lui ait rapporté l'existence, dès 1853, d'une source sulfureuse dans le lit de La Rivière des Galets en plein cœur de Mafate, était un chemin carrossable à cheval jusqu'à La Porte, où il se changeait soudainement en sentier périlleux.

 

Aux moyens de « manchis » (chaise à porteur), les notables en mal de « changement d'air »se faisaient transporter, dès 1881, jusqu'au village de Mafate les eaux où ils pouvaient profiter des thermes, de l’hôtel et des locations disponibles.

 

Accroché aux parois, à l'aplomb, en rive droite, de l'ilet Cimendal, et en rive gauche, du Bronchard, Mafate les eaux fût noyé par la montée du niveau de la rivière, suite à l'éboulement d'un flanc du Bronchard en 1913, qui créa un barrage en aval du village.

 

La source sulfureuse, qui ne jaillissait jadis qu'à 2 m au dessus de la rivière, fut totalement recouverte et son eau se mélange encore aujourd'hui à celle de la ravine Cimendal.