MENU
Météo des plages
Zarlor
Contacter un expert
Réservation en ligne
Choix du langage

La Réunion : une ile de tolérance

le dipavali à l'ile de La Réunion 974

 

Les communautés religieuses vivent en harmonie. Fêter le nouvel an chinois ou tamoul, ou bien Noël ou encore le Dipavali, sont ancrés dans nos traditions. Tout le monde participent à ces moments de fêtes !

 

Si nous devons définir La Réunion, un seul mot serait prononcé : Harmonie. Des traces de coutumes religieuses africaines ou malgaches, la vie et la présence catholiques, le renouveau de l'hindouisme, malbar ou tamoul, le respect des religions, des ancêtres chinois,  témoignent de cette harmonie liée à la diversité ethno-culturelles, héritage de plus de trois siècles d'histoire.

 

La Réunion, c'est aussi un mélange de culture. Dans une seule ville, vous avez une Eglise, une Mosquée, un Temple Chinois et un Temple Tamoul. Tous ces lieux sacrées resplendissent de toutes les couleurs : magnifiques sculptures, façade rouge et or, décoration simple et discrète.

 

Nous vivons, rions, échangeons ensemble, en Harmonie !

La plus belle musique de notre île est le chant du muezzin qui répond souvent aux cloches des églises...

 

 

LE NOUVEL AN CHINOIS

Le nouvel an chinois à l'ile de La Réunion 974Célébré au 1er jour de l’année lunaire, le Nouvel An Chinois, ou « fête du Printemps », est la plus grande cérémonie de la communauté chinoise à la Réunion.
 
Sa date varie (en fonction du calendrier lunaire chinois) mais il se situe toujours entre le 21 janvier et le 20 février.
Il est accueilli avec des centaines de pétards, réputés pour effrayer les mauvais esprits. Un grand nettoyage l’aura précédé afin que, ce jour-là, le balai reste au placard (il ferait fuir la chance !). Quant aux enfants, de crainte d’être réincarnés en boeufs, ils auront fait une toilette scrupuleuse.  
 
Les membres de la famille se rassemblent pour la cérémonie d’offrandes aux ancêtres, particulièrement honorés en cette occasion. Suit un banquet où les mets les plus fins sont censés attirer la chance, chacun dans un domaine particulier : les légumes pour l’intelligence, le poulet et l’arachide pour la santé, les boulettes frites de poisson, crevettes et viandes pour la prospérité, les aliments ronds pour l’unité de la famille ou les nouilles pour la longévité.  
Quant aux raviolis sucrés, annonciateurs d’une année de douceur, ils assurent à ceux qui y trouvent un porte-bonheur la réalisation de tous leurs voeux !
 
Le lendemain, le premier jour de l’année, les familles se rendent au temple puis sur les tombes de leurs ancêtres et visitent leur famille.

 

 

LE NOUVEL AN TAMOUL

Le nouvel an tamoul à l'ile de La RéunionLe Jour de l’An tamoul, les Réunionnais hindouistes se rendent au temple, où un prêtre leur donne lecture des prévisions annuelles du Pandjagom (le calendrier tamoul).  

On le célèbre chez soi avant d'aller au temple pour écouter les prévisions du prêtes sur l’année à venir. Après le défilé de chars fleuris, tous se regroupent pour danser au rythme des percussions et déguster des pâtisseries traditionnelles. Le jour de l'An tamoul marque une période de renouveau de la nature.

Il se fête le 13 ou le 14 avril du calendrier grégorien.

 

Les déjeuners sont préparés et partagés entre les participants. Les cuisiniers et cuisinières tentent de respecter un mélange précis de saveurs. Le sucré, l’aigre-doux, le salé ou l’amer représentent les différentes composantes de la vie entre les bons et les mauvais moments.
 
Les différentes festivités publiques organisées à cette occasion sont ouvertes à toute la population.

 

 

 

 

LE DIPAVALI

Le dipavali à l'ile de La Réunion 974

Le Dipavali, fête de la lumière est devenu depuis quelques années la cérémonie phare de la communauté tamoule à La Réunion

 

Le Dipavali est la fête de la Lumière. Selon la mythologie hindoue, les dieux supplièrent Krishna de débarrasser le monde du démon Naraka, qui tourmentait le ciel et la terre. Une nuit, Krishna décapita le tyran avec son disque divin, le tchakra. Au plan symbolique, la nuit représente l’ignorance.

 

de l’être humain de son essence divine, et le tchakra la connaissance qui tranche cette ignorance.  

 

A la Réunion, le Dipavali, une des plus importantes fêtes tamoules, est l’occasion de célébrer Latchimi, déesse de la Lumière et de la Prospérité. Les croyants, en costume traditionnel, se déplacent avec des bougies en processions nocturnes et allument chez eux de petites lampes de terre cuite. Dans la journée, voisins et amis se rendent visite et échangent des pâtisseries. 

La plupart des grands temples accueillent le public lors de ces cérémonies, qui s’accompagnent de nombreuses animations et spectacles. 

 

 

 

 

 

LA FÊTE DE L'AÏD EL FITR

L'Aïd El Fitr est la fête concluant la fin du mois du Ramadan pour les musulmans. Il a lieu le lendemain de celui-ci. "Aïd" est un terme arabe qui signifie "le retour". Il est aussi associé au mot fête ou jour férié.

 

Pour commencer ce mois de jeûne de 30 jours, les musulmans observent le ciel et la lune pour savoir quand le commencer et quand le finir. C'est un moment important dans leur année. Un moment de partage, de purification et le début d'un nouveau départ.

 

Le jeûne commence au lever du soleil et se termine au coucher du soleil. Durant celui-ci ils doivent se rendre à la mosquée pour prier en début de matinée. Ils se réunissent deux fois dans la journée (très tôt le matin ou tard le soir) pour se restaurer. Il est important pour un fidèle de finir son mois de ramadan, car s'il ne le suit pas correctement, il ne pourra pas s'acquitter de l'aumône, la rupture du jeûne.