MENU
Météo des plages
Zarlor
Contacter un expert
Réservation en ligne
Choix du langage

LA RÉFÉRENCE

La référence 974
la référence 974
la référence 974
Voir toutes les photos
Voir toutes les photos
La référence 974
Voir toutes les photos
25 novembre 2015

Luxe, calme et volupté ? Si le triptyque est devenu poncif, Le Tamaréo peut se l’approprier sans rougir en s’imposant comme l’hébergement de référence dans le cirque de Mafate.

 

Dominant La Nouvelle de son jardin fleuri, le Tamaréo est un espace ouvert sur les cases de l’îlet, les remparts de Mafate et le Gros Morne. Une invitation à se laisser aller à la contemplation des forêts de cryptomerias qui abritèrent en leur temps les premiers marrons. Pour favoriser les considérations esthétiques sur le cirque le plus inaccessible de l’île, des bancs, des transats et même un jacuzzi peuvent vous accueillir pour un délassement post-randonnée des plus agréables.

 

Vous l’aurez compris, la qualité des prestations garantissent ici le plus grand confort aux résidents. Qu’il s’agisse de la literie d’une qualité exceptionnelle dans des chambres coquettes, ou des mets réunionnais raffinés par le savoir-faire de Jean-Yves Bègue, Mafatais revenu aux racines après une solide formation en hôtellerie, tout contribue à sublimer votre expérience sensorielle. L’avenir devrait l’affiner davantage avec les désirs potagers que caresse notre hôte.

 

Et quand les dimensions familiales du gîte le poussent à afficher complet, vous pouvez quand même réserver pour savourer ces chefs-d’œuvre culinaires lors d’un déjeuner dans la salle à manger qui donne, comme toutes les autres pièces, sur la somptueuse nature environnante.

 

Si le Tamaréo est le plus ancien gîte de La Nouvelle, il n’en laisse rien paraître tant est poussée l’attention portée à la rénovation et au développement de l’établissement. D’ailleurs, on compte prochainement sur des services inédits avec la location de vélos électriques pour ceux qui souhaiteraient arpenter le cirque sans y laisser trop de forces.

 

 

 

Texte : ZED – Photos : Mickaël Dalleau / ZED