MENU
Météo des plages
Zarlor
Carnet de séjour
Contacter un expert
Réservation en ligne
Traduction
English
Deutch

L'HISTOIRE DU NOM DE L'ILE DE LA RÉUNION

08 février 2022

La Réunion a eu une ribambelle de noms de Dina Morgabine en passant par les Santa Apolonia, Pearl Island, England Forest et autres encore Ile Mascarin, Ile Bourbon ou Ile Bonaparte

 

Aujourd’hui on s’attachera à parler de l’histoire du nom Santa Apolonia comme c’est sa date d'anniversaire.
Autant on est sûr du jour, un 9 février où Tristan de Cunha aperçoit l'île lors d'un voyage aux Indes et la nomme Santa Apolonia (Sainte Apoline) du nom de la sainte du jour. Mais l’année de la découverte change selon les documents historiques (1507, 1512, 1528).  

 

L'île de La Réunion apparaît pour la première fois avec un nom européen sur une carte attribuée à Pedro Reinel et dressée en 1517. Elle y figure en élévation, comme un cône sortant des eaux, et sous le nom de Santa Apolonia. La même année, sur une carte attribuée à Jorge Reinel, fils de Pedro Reinel, deux îles non nommées apparaissent à la place de Santa Apolonia, et tout l'archipel y figure sous le nom de Ilhas Macarenhas.

 

Ce phénomène, fréquent à l'époque des découvertes, était dû à l'impossibilité de mesurer précisément la longitude : un navigateur aborde une île déjà connue, mais comme elle est inhabitée, il ne l'identifie pas. Il estime sa longitude de façon approximative, constate qu'elle ne correspond à celle d'aucune terre connue, et croit avoir fait une découverte.

 

L'erreur est corrigée en 1519 sur l'Atlas Miller, où figurent à leur emplacement presque exact La Réunion et l’île Maurice, sous les noms respectifs de Santa Apolonia et Domingo Fernandez. Correction provisoire, puisque dès 1529, l'île se dédouble à nouveau sur les cartes, sous les noms d'Ilha Santa Apolonia et Ilha Mascarenhas. C'est ce dernier nom, pourtant postérieur, qui s'imposera, et l'île de Santa Apolonia ne disparut des cartes qu'au début du XVIIe siècle.

 

La première mention non cartographique connue de La Réunion date de 1528 : à la suite d'une violente tempête, la flotte de Dom Nuno da Cunha décide de se ravitailler sur l’île de « Santa Apelonia, où il y a beaucoup de ruisseaux d’eau douce, et beaucoup d’arbres, d’oiseaux et de poissons ».

 

Mais à la suite d'une seconde tempête, les vaisseaux ne parviennent pas à atteindre l'île. Ce bref témoignage nous apprend toutefois que l'île de La Réunion avait été explorée par les Portugais avant 1528.