MENU
Météo des plages
Zarlor
Contacter un expert
Réservation en ligne
Choix du langage

Des Hauts de Saint-Paul, de Trois-Bassins et de Saint-Leu entre la Glacière et le Piton

Retour
Appel aux très bons marcheurs ! Cette randonnée est une ascension à ne pas manquer ! Vous serez les rois de l'Ouest !

ITINERAIRE

 

Maïdo (2203m), la Glacière (2489m), Piton Rouge (2401m), route forestière du Piton Rouge (1820m).

 

Avant de débuter notre randonnée, on va faire un petit détour par le belvédère du Maïdo, d'où on surplombe Mafate et ses divers "ilets", les thèmes abordés seront l'histoire et le peuplement du Cirque, très lié à celle de François Mussard, la première personne en 1700 à obtenir une concession entre le Ravine Trois-Bassins et Grande Ravine dans l'actuelle commune de Trois-Bassins. Cellle-ci possède au sommet de ses montagnes, les sites du Grand Bénare et de la Glacière qu'on atteint au bout de 2h de marche.

 

A certaines périodes, la glace peut recouvrir en partie le chemin (Bénare vient du malgache, qui signifie grand froid). Les trois puits construits au siècle dernier à l'aide de pierres. On y stockait la glace qui se formait naturellement dans les basssins; Elle était ensuite acheminée à dos d'homme dans les sacs ou pilés en pains de 25kg, le long du chemin dit de la Glacière jusqu'à la Maison des Villèles chez Mme Desbassyns.

 

Deux heures de marche supplémentaires pour rejoindre la Caverne du "roi Phaonce" caverne supposée avoir servie d'abri à l'esclave marron Phaonce et tombe supposée être également la sienne. Cet ancien roi des marrons avait ses gardes, sa hiérarchie, et rendait lui-même sa justice.

 

On entame l'ascention du Piton Rouge (2401m), le sentier qui y mène au site poursuit dans un paysage désertique et rocailleux (sol basaltique). De là, on peut admirer des bas-reliefs du sculpteur Gilbert Clain rendant hommage aux marrons. L'épopée des marrons marque l'histoire des hauts de l'Ouest de la fin du XVIIème siècle à l'abolition de l'esclavage de 1848. Epris de liberté en fuyant la cruauté de leurs maîtres, les esclaves "partaient marrons" dans des lieux difficilement accessibles; Ils ont leur chef, leur organisation.

 

La descente jusqu'au camp du Piton Rouge traverse un paysage assez pittoresque formé de végétation arbustive composée notamment de tamarins des hauts, de branles (fausse bruyère) et de "petit tamarin", avec par endroit des clairières cela jusqu'à la route forestière du Piton Rouge.

 

 

PRATIQUE : Prévoir deux voitures, une au début du sentier du Maïdo et une à l'arrivée au sentier du Piton Rouge. Si vous n'avez pas de deuxième voiture vous pouvez appeler un taxi pour venir vous chercher à la fin de votre randonnée. Vous pouvez aussi faire cette randonnée accompagné d'un guide.

Distance : 13 km
Durée : 7h 00mn
Dénivelé négatif : - 0 m
Dénivelé positif : + 0 m

Difficulté : Marcheur confirmé