OUEST La Réunion 974
votre
CARNET DE SEJOUR
OUEST La Réunion 974
newsletter
NOS BONS PLANS
OUEST La Réunion 974
votre
ESPACE PRO
OUEST La Réunion 974
votre
AVIS
OUEST La Réunion 974
OUEST La Réunion 974
OUEST La Réunion 974
OUEST La Réunion 974
OUEST La Réunion 974

PARACHUTE ASCENSIONNEL À LA RÉUNION

Si ascensionnel rime avec sensationnel, c'est bien qu'il y a une raison. D'abord, il y a le concept : un parachute qui monte au lieu de descendre, et un mélange de ski nautique et de cerf-volant humain. L'idée en soi, frappadingue, est figurez-vous une invention de l'armée hitlérienne, utilisée pour la première fois par les sous-mariniers du Reich pour des missions re reconnaissance au large. A priori, ça va, pas de nazi en vue dans le bateau quand on quitte le port de Saint-Leu.

Et quand Samir déploie la voile du parachute, on découvre même qu'elle est frappée d'un smiley jaune géant, symbole qui n'est généralement pas le premier choix des assassins génocidaires.

CONTEMPLER SAINT-LEU DE SON PERCHOIR, ÇA SE MÉRITE !

 

Si je ne suiq pas totalement rassuré quand on fonce vers le large pour profiter d'une vue panoramique sur la côté, c'est donc plutôt parce que je n'ai jamais mis les pieds sur un bateau avant. je dois êtres le seul puisque l'ambiance est à la bonne humeur, avec mes deux coéquipières qui, quant à elles, ont décidées de tenter l'expérience en duo. Après tout, les filles vont déjà toujours à deux aux toilettes, il n'ya pas de raison qu'elles changent de mode en parachute.

 

Copntempler Saint-Leu et les fonds turquoises depuis son perchoir tracté, ça se mérite. c'est d'abord une belle montée d'adrénaline quand, tiré vers l'arrière au niveau du baudrier par la voile en suspension, on voit doucement le beteau s'éloigner de nous. on monte, on monte, jusqu'à ce que le vrombissement du moteur ne devienne plus qu'un petit bourdennement à peine perceptible dans le bruit du vent. Et si l'aller permet de profiter pleinement du paysage, le retour quant à lui plus près des côtes permet d'apprécier les fonds marins translucides qui s'étalent jusqu'à une centaine de mètres sous nos pieds.

 

Avant de retourner sur le bateau, Samir m'a réservé une petite surprise : il me fait descendre jusqu'à avoir les pieds dans l'eau ! Quand je monte à bord, il ne parvient pas à réprimer le petit sourire content de sa blague : "j'ai essayé de ne pas trop te tremper..." Je ne boude pas : outre qu'elle fut bon enfant, la facétie a eu l'agréable mérite de me rafraîchir, parce qu'il fait une chaleur cuisante. Et c'est justement sur la proposition d'un rafraîchissement au bar d'à côté pour prolonger la bonne ambiance que nous quitterons finalement la joyeuse équipe, parce que nous, on a encore du travail !

 

"J'AI ESSAYÉ DE NE PAS TROP TE TREMPER..." UNE FACÉTIE RAFRAÎCHISSANTE

 



OUEST La Réunion 974