votre
CARNET DE SEJOUR
newsletter
NOS BONS PLANS
votre
ESPACE PRO
votre
AVIS

JEU, SET & MATCH !

Le 20/01/2016 | Loisirs

Fun, accessible (et sexy), le beach tennis est le sport de vacances idéal. Tour d’horizon des deux plages où ce jeune sport est roi : les Brisants et Boucan Canot. 

 

Chaque week-end, les deux plus belles plages de l’ouest prennent des airs de camp d’entraînement. Des dizaines de filets tendus à 1,80m de hauteur, autant de balles jaunes qui fusent dans un mouvement évoquant, de loin, un ballet de poussins qui font du trampoline. Et des athlètes bronzés en équipe de deux. Le beach tennis est certes un sport agréable à regarder, mais c’est sur le terrain qu’il devient passionnant. Instinctif, rapide, spectaculaire et plutôt clément pour les articulations engourdies par le manque d’exercice physique, ce sport de raquettes à mi-chemin entre le badminton et le tennis est l’activité idéale pour se remettre en forme pendant les vacances.

 

Pour débuter, deux principales destinations s’offrent à vous : Les Brisants, derrière le port de St-Gilles les Bains, et Boucan Canot. Ces deux plages sont les fiefs des deux principaux clubs de l’ouest : respectivement, les 3B (Bourbon Brisants Beach Tennis) et l’ARTVBT (Association Réunionnaise de Tennis Volley et de Beach Tennis). Et à chaque club, son esprit. 

 

Premier foyer d’implantation pour ce sport en plein boum au début des années 2000, les Brisants sont rapidement devenus le premier club de l’île, à la fois en terme de fréquentation et de niveau. Très compétitive, l’ambiance est aussi réputée pour être assez glamour, sans doute parce que Les Brisants sont la plage d’élection de la fringante jeunesse balnéaire. Reste que derrière une réputation 
teintée de snobisme, les 3B font attention à faire de la place à tout le monde, des débutants aux champions qui se déplacent désormais sur les tournois du circuit international. Bonus : la rondavelle située juste à côté des terrains permet de se rafraîchir à l’ombre entre deux parties sans s’éloigner du jeu.

 

 

L’atmosphère est plus familiale à Boucan, où l’ARTVBT est une association remise sur pied il y a trois ans par quelques pratiquants aux silhouettes arrondies par les ans et une saine passion pour les plaisirs apéritifs. Le niveau d’exigence technique et la pression compétitive y sont moindres, le public un peu plus âgé, et l’ambiance facilement badine. Le club se structure peu à peu et commence à afficher un bon niveau. Les règles d’accès aux terrains sont plus informelles et Arnold, référent à plein temps du club sur place, est là pour s’assurer que les joueurs tournent, ou donner quelques conseils, tandis que Ken et Raph proposent des cours aux membres de tout âge, même aux enfants. Il manque encore un coin buvette à proximité, mais avec l’installation des filets de projection qui sécurisent la plage, il est désormais possible d’aller se délasser dans la fraicheur des rouleaux qui déferlent sur le bord.

 

Texte : ZED – Photos : Mickaël Dalleau / ZED




Chargement de
la galerie photos