Le roi du bordmèr

Le 16-09-2015 | Les Restaurants - Bars

Réouvert il y a déjà quelques mois, le légendaire Choka Bleu vient d’achever pour de bon des travaux de rénovation qui en font le lieu incontournable d’une gastronomie pieds dans l’eau, fidèle à ses traditions créoles et résolument moderne. 

 

Alors que l’offre de restauration pieds dans l’eau n’a jamais été aussi riche dans l’Ouest, le Choka Bleu a rouvert ses portes il y a quelques mois avec une ambition claire : redéfinir les standards en la matière. Il faut dire que l’adresse a été l’un des bastions les plus réputés de la bonne cuisine sur la région des plages avant de tomber, il y a quelques années, à l’abandon. La première mission des nouveaux gérants a donc été de rendre au lieu, longtemps laissé aux squatteurs, le cadre qui avait contribué à sa renommée.
Situé à la sortie de Trou d’Eau, le Choka Bleu dispose sans conteste de l’un des emplacements les plus agréables de l’île, avec une vue ouverte sur le lagon, et une terrasse aménagée qui surplombe directement le plan d’eau, magique au moment du coucher de soleil. Les longs travaux de réhabilitation ont permis aux propriétaires d’exploiter pleinement le lieu, et de jouer des différents niveaux du terrain pour créer un univers au multiples ambiances : transats posés dans le sable pour une journée détente, espace lounge organisé autour d’un vaste bar offrant un beau choix de cocktails, et une grande salle pour le restaurant lui-même, cœur de l’affaire.

 

Car si le cadre est en effet spectaculaire, c’est en cuisine que le Choka Bleu compte gagner la partie. À la fois chef et gérant, Christian Virassamy-Macé propose une « cuisine créole élaborée » qui sort des sentiers battus de la nouvelle « rondavellonomie », cette gastronomie bordmèr faite de classiques toujours identiques – tartares de thon, caris et autres « salades créoles ». Au Choka Bleu, on travaille des produits locaux, on n’hésite pas à cuisiner au feu de bois pour proposer un buffet de caris à volonté, mais on remet au goût du jour des ingrédients oubliés, et on propose à la carte des plats travaillés avec raffinement. Ce souci d’originalité et le service haut de gamme font toute la différence, avec une belle profondeur de cave en prime et un conseil compétent et agréable. 

 

Les travaux désormais totalement achevés, le Choka Bleu est déjà redevenu l’un des lieux incontournables du littoral, où s’invente un métissage actuel entre les traditions conviviales de la cuisine créole et les nouvelles attentes d’un public toujours plus connaisseur et gourmand d’originalités.

 

Photos : Mickael Dalleau / ZED – Texte : ZED