LA MATURITÉ D'UN SUCCÈS : LE COCO BEACH

Le 04/11/2016 | Les Restaurants - Bars

Coup de frais pour un lieu emblématique de l'Ouest. 

 

Sans pour autant révolutionner le genre - on ne change pas une formule qui gagne - le Coco Beach se pare d'une nouvelle terrasse, de nouveaux espaces et de nouveaux services pour valoriser une offre bar & restaurant de plage qui aura mûri comme sa clientèle.

 

L'établissement s'organise en plusieurs univers.
Ici le Coco Kids, avec sa structure gonflable, où les enfants sont accueillis par un animateur le mercredi et le week-end (et tous les jours pendant les vacances). Là, un espace couvert où se déroulent des soirées à thèmes ou de danses latines. Au milieu, un bar ouvert de toutes parts avec d'agréables comptoirs. Face à la mer, les yeux dans l'eau et les pieds dans le sable, plusieurs tables et chaises - toutes de blanc vêtues pour se fondre dans le décor - pour prendre un verre, déjeuner ou diner sous les alizés, notamment en profitant des concerts organisés tous les vendredis. La grande terrasse sur caillebotis, tout en s'ouvrant elle aussi largement sur le lagon, offre un confort de bon aloi pour se sustenter un peu plus à l'abri. Elle peut accueillir jusqu'à 200 couverts. Enfin, sur la plage même, plusieurs transats vous attendent pour vous prélasser après un passage par le lagon. En effet, le Coco Beach Club, sorte de petite base nautique conviviale, propose à la location paddles, kayaks transparents et panoplie de palmes, masques et tubas. 

Accessoirement, l'établissement, affilié au groupe Exsel (une dizaine d'hôtels sur l'île), présente des réductions pour les personnes venant de ses structures.

 

Dans ce cadre plus qu'agréable, entre filaos et lagon, le Coco Beach offre à sa clientèle une carte de restauration composée de produits frais pays - côté terre ou côté mer ; mention spéciale aux délicieux camarons façon cardonera -, de belles salades composées, de nombreux tapas et une carte de vin étoffée. Et, détail bien pratique, les plages horaires pour le service sont larges : de 12h à 15h et de 19h à 22h30/23h.

Niveau restauration toujours, deux temps forts ponctuent les week-ends : le brunch du dimanche, idéal pour les familles, de 11h à 15h (animation musicale ; buffet péi ; 25€) et les buffets kalou feu de bois avec plusieurs caris à volonté du vendredi au dimanche, de 19h à 22h30 (20€). Ces formules, où quantité rime avec qualité, rencontrant un vrai engouement, il est d'ailleurs préférable de réserver.

 

L'offre de divertissement reste toujours aussi complète entre after work les mardis et jeudis, cours de kizomba le mercredi, concerts les vendredis et soirée latino ou jazz le dimanche.

 

Le Coco Beach souhaite s'inscrire dans une démarche de respect de son entourage et vise à répondre à une clientèle aujourd'hui plus familiale. Il a donc décidé de calmer le jeu sur les soirées plus festives, dont certaines, tonitruantes, ont fait sa réputation. Quelques rendez-vous sont tout de même encore organisés au cours de l'année, lors de moments propices (fêtes, jours fériés, temps forts). 

 

Le Coco Beach, c'est un peu comme un vieil ami qui aurait mûri, se serait assagi et bonifié avec l'âge. Il garde tout son charme et c'est toujours un plaisir de venir chez lui.

 

 

Texte : Agence ZED // Photos : Mickael Dalleau - ZED