GUETALI À STELLA : VARIATIONS ARTISTIQUES AU MUSÉE

Le 19/12/2018 | Découverte

Depuis le 6 octobre, une programmation artistique diverse et variée vient compléter les actions culturelles et scientifiques du musée Stella Matutina. Ces rendez-vous sont proposés sur des scènes éphémères, dans les jardins ou sur le parvis du musée… avec l’option coucher de soleil s'il vous plaît ! Des rendez-vous qui apportent à ce lieu patrimonial une nouvelle dimension tant artistique que culturelle. Focus. 

 

Stella Matutina est un site emblématique à plus d’un titre. Cette ancienne usine sucrière (construite en 1855 et encore en fonctionnement jusqu’à la fin des années 70), transformée en musée en 1991, est devenu un lieu unique après son habile et impressionnante réhabilitation de 2011 à mi 2015.
Sur près de 40 000 m2 s’entremêlent les éléments d’histoire de La Réunion et de ses habitants, marqués par les liens indéfectibles de la culture de la canne à sucre. Muséographie, scénographie, collections, expositions, projections, espaces interactifs, etc.. sa visite est aussi incontournable qu’agréable, que vous soyez touriste de passage ou résident. Mais l’équipe du musée - avec à sa tête Thierry Boyer, un Directeur adepte de l'art de part son parcours - ne s’arrête pas là.
 

 

Visant autant à donner un nouveau souffle à cet équipement patrimonial d’exception, labellisé « Musée de France », qu’à l’inscrire un peu plus encore dans son environnement actuel, la direction du Musée y organise depuis le dernier trimestre 2018 une série de rendez-vous artistiques sous l’intitulé Guétali. Principalement des concerts - gratuits qui plus est - mais aussi des ateliers, des projections et des moments de rencontres. « Nous constatons une ré-appropration du lieu par les habitants du quartier et de proximité. C’est exactement ce que nous voulions... que Stella redevienne aussi un lieu de vie fréquenté » relève Colette Irsapoullé, en charge du projet. « Et puis mi lé moi-même une marmay la kour ! Ma mission de contribuer à faire vivre cette ancienne usine sucrière est une fierté. »
 

 

Du coup, en 3 mois à peine, une douzaine de concerts ont été organisés. Programmés les vendredis et samedis en fin d’après-midi, ils durent en moyenne un peu plus d’une heure. Et se déroulent en extérieur sur des scènes éphémères installées dans les jardins, en contre-bas du parvis, ou au niveau de la sortie du musée, là où le regard peut porter sur l’océan. Que ce soit à l’ombre d’un pied de bois, lové dans un transat ou un verre à la main face au sunset, vous avez l’assurance de passer un agréable moment. D’autant plus que l’ambiance est et reste intimiste.

 

Outre le cadre exceptionnel, les concerts eux-mêmes s’avèrent d’exception. « Nous accueillons des artistes locaux ayant déjà une certaine notoriété mais également des jeunes talents. Et tant que faire se peut, des gens susceptibles de pouvoir créer un lien entre leur musique, leur art, et les thèmes du musées. Nous ne sommes pas en concurrence aux salles de diffusion, mais un espace d’expression où le musée est associé aux propositions ». Ainsi les spectateurs ont pu accompagner Gramoun Sello dans une déambulation avant son show. Lui qui a connu le temps des travailleurs « Bitasion » désirait aussi parler de cette époque évoqué dans le musée.
La soirée avec Teddy Iafare-Gangama a aussi marqué les esprits. Fonnkéser activiste, ce dernier a su entrer en résonance avec l’actualité du moment (le mouvement des gilets jaunes) et faire un lien direct avec contenu muséographique. Bref, chaque concert Guétali est potentiellement unique - que ce soit sous l’intitulé « Au Son des étoiles » ou « Stella en scène ».

 

Si la programmation passée (Gwendoline Absalon, Christian Ducap, Katwaly, Kaloune, Fabrice Legros, etc..) est déjà remarquable par sa variété et sa qualité, celle à venir ne l’est pas moins – on vous en laisse la surprise -. Accessoirement, plusieurs concerts prometteurs ont dû être décalés de décembre à janvier, tels Christophe Zoogones, Gadyak, etc.. Pour retrouver les différentes dates et propositions, vous pouvez vous rendre sur le site du Musée ou sur le site de l'Office de Tourisme de l'Ouest dans l'agenda / actu des Musées.
 

Yes, you canne go !
 

 

Texte : Sand. Photos : RMR. Agence Zed. David Thiaw-Woaye