TOUT TEMPS KALBASS, ET LA LUMIÈRE FÛT ARTISTIQUE

Le 12/09/2018 | Découverte

Marie-Paule Fanchin crée d’éblouissants luminaires à partir de courges et calebasses récoltées ici ou là. Finement sculptées et façonnées, elles deviennent de véritables oeuvres d’art. Et oeuvres féériques lorsqu’on allume l’ampoule placée en leur sein. Par un subtil jeu d’ombres et de lumières, ces lampes décoratives projettent alors de fantastiques arabesques et motifs enchanteurs dans toute la pièce où elles sont placées.
Eclairage sur une artiste-artisane lumineuse.

 

 

« J’ai découvert ce type de lampes d’ambiance lors d’un voyage à Marie-Galante en 2012. Puis lors d’un second voyage en Martinique, j’ai rencontré Alex Luccin, un sculpteur sur pierre et plasticien, qui m’a montré la technique pour les faire ». Depuis, c’est devenu une véritable passion pour Marie-Paule. « J’ai commencé à en faire pour moi, pour améliorer ma technique. Puis pour ma famille, mes amis. J’ai aussi suivi une formation en luminaires. Finalement, c’est après avoir exposé à un salon du fait-main en 2015 où j’ai eu beaucoup d’encouragements que j’ai commencé à en faire une activité ». 

 

Si depuis peu, Marie-Paule s’exerce à réaliser ses luminaires sur des oeufs d’autruches, sa matière première principale reste les calebassses. Elle utilise deux variétés : la calebasse ou gourde Lagenaria Siceraria, une liane légume comestible de la famille des cucurbitacées, reconnaissable à sa forme de grosse poire et encore bien présente chez nous ; et la bien plus grosse calebasse Crescentia cujete. Cette seconde, fruit du calebassier, de la famille des bignoniacées, n’est quant à elle pas comestible. « C’est sans doute pour cette raison qu’elle est devenue bien plus rare à La Réunion. J’ai longtemps cherché avant d’en trouver chez des particuliers. J’ai commencé aussi à en planter moi-même ».

 

Lorsqu’on rentre chez Marie-Paule (son petit atelier est sur sa terrasse), une multitude de calebasses de toutes les formes et tailles occupent sagement plusieurs étagères. Au toucher, on croirait caresser une coque de bois. Rondes, allongées, comme des poires, lisses, granuleuses ou franchement tarabiscotées, elles sèchent et attendent de passer sous les mains expertes de l’artiste. Et bien que l’expression créole « zéro kalbass la fumée Grands Bois » signifie le néant, ce travail de transformation demande en réalité énormément de patience, minutie, créativité et rigueur. La création complète d’une lampe comporte le tracé des esquisses et du motif, le nettoyage de la gourde, la gravure, la sculpture, la perforation, la peinture, la protection, la création de la base (que Marie-Paule réalisera à base de bois locaux, rares ou au contraire d’objets de récupération) et, enfin, l’assemblage final de la lampe. Chaque pièce est unique et réclame plusieurs jours, semaines, voire mois, pour être réalisée. 

 

Les modèles les plus « simples » sont vendus une centaine d’euros, les plus gros et ouvragés dans les 250-350€. Les sources d’inspiration de Marie-Paule sont très variées : « J’aime à représenter la diversité culturelle et cultuelle de La Réunion. Je fais autant de vierges que de bouddhas, de yin et yang que de calligraphies, de paille-en-queue que de margouillats, etc.. Je puise aussi dans la nature, le traditionnel ou à contrario dans la modernité, la géométrie. Et évidemment dans l’imaginaire, l’abstrait ». Il est aussi possible de lui passer commande pour avoir une lampe personnalisée avec par exemple le nom de ses enfants, son propre motif, ses préférences de formes ou couleurs, etc.. 

 

Quoiqu’il en soit, le résultat est bluffant. Tantôt habillées de couleurs vives ou sobres, d’humeurs figuratives ou abstraites, délicatement ciselées, parfois agrémentées de pierres ou céramiques, ces calebasses  luminaires - une fois posées sur un meuble ou une étagère - attirent immanquablement le regard… de jour comme de nuit. Car lorsque la lumière traverse les centaines de petits trous et projette les motifs piqués sur les murs, sols et plafonds, l’obscurité se pare alors d’une indicible beauté, à la fois spectaculaire et magique. 

 

 

Si vous souhaitez découvrir ces luminaires aussi uniques qu’éblouissants, rendez vous aux salons et marchés artisanaux lors desquels Maire-Paule expose ses oeuvres. Il y en a régulièrement dans l’Ouest. Vous pouvez aussi la contacter directement aux coordonnées ci dessous. 
 

 

Texte et photos : Sand. Agence Zed.



Infos pratiques :
Tout Temps Kalbass
Marie-Paule Fanchin - Artiste
0692 676 004 - marie97420@gmail.com